Les Amis de l’Archéologie Palestinienne

Deux heures avec Chomsky

Documentaire / samedi 26 juillet par Mathilde Fonvillars, paru dans Bakchich

article mis en ligne le samedi 2 août 2008

« Chomsky et compagnie » ou comment on fabrique l’opinion publique. On n’a pas suffisamment parlé de ce documentaire d’Olivier Azam et de Daniel Mermet. L’été donne l’occasion de revenir sur ce film de qualité, paru il y a un peu plus d’un mois et produit par les Mutins de Pangée.

Il y a Chomsky le scientifique, le grand linguiste américain, et puis Chomsky l’intellectuel engagé, le Don Quichotte de la propagande. Noam a 80 ans tout rond. On s’attendait plutôt à un simple portrait, mais le documentaire se révèle être un reportage itinérant, un périple de Boston à Monréal, de Toronto à Paris en passant par Stockholm ; avec des interventions d’autres penseurs comme Jean Bricmont ou le québecquois Normand Baillargeon. Première image, surprenante : le Pic du Canigou. Puis une voiture qui prend des routes enneigées, la radio allumée. Rien d’étonnant puisqu’il s’agit d’une réalisation pour l’émission « Là-bas si j’y suis » sur France Inter, de Mermet. Rencontres là-bas donc, pour voir si Chomsky y est…

On commence avec la liberté des médias, images d’interviews de journalistes célèbres, Poujadas, Demorand, Ockrent, unanimes : en France la presse jouit d’une liberté totale. Chomsky ne le conteste pas, les démocraties et les médias sont libres, évitons le discours paranoïaque et les fantasmes sur d’infâmes complots organisés pour mater le peuple. Non, l’opinion est plutôt préfabriquée, moulée par l’idéologie dominante, à travers les connotations des discours politiques et médiatiques, les présupposés enfouis sous les slogans publicitaires et les directives de l’État. Le langage, forme et maître de nos pensées, exprime nos idées et nos sensations autant qu’il les influence. Aux recoins de chaque mot, se dissimule une impression, une insinuation, vagues et sinueuses. Elles creuseront leur sillon jusqu’au fin fonds du cerveau et s’y graverons progressivement pour guider nos propres comportements, à notre insu. Citoyenneté, opinion, consommation. Le débat public sur les diverses questions sociales et politiques semble seulement fait de liberté et de vivacité, d’où la réaction des journalistes français. Mais en vérité, le cadre même de ce débat est prédéterminé.

À cette thèse bien connue de Chomsky se succèdent des reportages sur des affaires et des faits historiques à travers lesquels est démonté le mécanisme de la fabrique de l’opinion. Les campagnes pour la guerre en Afghanistan et en Irak, où l’on indigne et terrorise l’opinion pour convaincre du caractère inévitable de la guerre. En bref, une réussite grandiose de la démocratie, avoir su « obtenir sans violence ce que les États totalitaires obtiennent par le bâton ». Plutôt effrayant. Et le reportage fait un retour sur les assassinats de religieux au Salvador.

Retour aussi sur l’affaire Faurisson qui opposa Chomsky au grand historien Pierre Vidal-Naquet. Mais le pire reste à venir, le documentaire, agrémenté d’une excellente bande-son et d’un humour léger, ne se prive pourtant pas de fouiller plus profond, dans des dossiers vraiment noirs. La main mise de l’Indonésie sur le Timor (1974), soutenue par les États-Unis et la France, pour des intérêts économiques évidemment. Des images crues qui agressent. Une légère nausée.

Mais Chomsky est un optimiste, le niveau de civilisation a globalement doublé en cinquante ans dans le monde, et à savoir quelle est, de la courbe de la destruction ou de celle de la civilisation, celle qui est la plus grimpante, « la réponse est entre les mains de gens comme vous. » Et puis « le progrès social, c’est un peu comme l’ascension du Pic du Canigou, quand on croit qu’on est arrivé, il y a toujours un autre chemin qui surgit, qui conduit encore plus haut. » En bref, un documentaire original et bien monté, de quoi secouer un peu les consciences assoupies, et qui aurait mérité un plus grand retentissement. C’est pourquoi Bakchich s’y est attelé. À vous donc…

"Chomsky et compagnie" d’Olivier Azam et de Daniel Mermet, produit par les Mutins de Pangée, juin 2008, 125 min.


Chomsky et Cie - extrait N°3
par sijysuis

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 7570

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le passé se conjugue au futur  Suivre la vie du site L’Actualité : Nous vous proposons...   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License